Les chaises-hamacs

La chaise-hamac (ou hamac assis, fauteuil-hamac, nacelle, balancelle) est devenue une variante assise du hamac où les pieds restent généralement au sol. Comme dans une chaise berçante, on peut régler individuellement le mouvement berçant.

L’origine de la chaise-hamac

L’origine de la chaise-hamac n’est pas prouvée historiquement. Peut-être qu’elle fut conçue par des immigrés européens qui ne voulaient pas seulement se détendre en position allongée mais aussi en étant assis. Ils furent donc inspirés de l’idée du meuble suspendu qu’ils connurent du hamac.

La version économique du hamac

Pour l’accrochage d’une chaise-hamac on nécessite seulement un point de fixation qui peut soit se trouver au plafond soit à une poutre. Une chaise-hamac ne requiert pas plus d’espace qu’un fauteuil classique et s’intègre facilement dans une pièce. Inutilisé elle peut être décrochée en peu de temps.

S’asseoir ou s’allonger

A l’origine les chaises-hamacs ont été conçus pour se détendre en position assise. Entre temps il existe des chaises-hamacs plus spacieuses (comme le « Lounger ») dans lequel on peut même s’allonger.

Accrochage

Pour l’accrochage d’une chaise-hamac une hauteur de fixation de 200-220 cm est nécessaire. Si le point de fixation se trouve plus en hauteur, la chaise-hamac peut être prolongée à l’aide d’une corde.